Partenaires

CNRS INPT UPS



Rechercher

Sur ce site


Présentation du laboratoire

Vignette une

L’Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse (IMFT) est une unité mixte de recherche associant le CNRS, l’INP de Toulouse et l’Université Toulouse 3. Fort d’environ 200 personnes (65 chercheurs et enseignants-chercheurs, 35 personnels d’appui à la recherche, 80 doctorants et 20 post-doctorants) il représente l’un des plus forts potentiels de recherche et de formation avancée français voire européen dans le domaine de la mécanique des fluides, tant par sa taille que par le spectre des thématiques de recherche qui y sont abordées et des champs d’application qu’elles recouvrent. Situé au cœur de Toulouse sur une île de la Garonne, le laboratoire développe un large éventail de recherches qui couvrent autant les aspects fondamentaux associés aux phénomènes physiques mis en jeu dans les écoulements et à leur description mathématique, qu’un vaste champ d’applications.

Lire la suite


Zoom sur

Vignette une

International Colloquium A century of fluid mechanics 1870-1970

Le 19,20 et 21 octobre s’est tenu à l’IMFT un Colloque International sur 100 ans d’Histoire de la Mécanique des Fluides.

Cette manifestation a réuni la Mécanique des Fluides française et même européenne, avec la présence de grands noms de cette dernière qui nous ont honorés de leur présence et de leurs témoignages.

Lire la suite

Vignette une

Des lauriers pour les travaux de combustion à l’IMFT

C’est à Séoul, à l’occasion du 36th International Symposium of Combustion Institute, programmé du 31 juillet au 5 août, que Thierry Poinsot, responsable du groupe Particules, Spray, Combustion (PSC) à l’IMFT, a connu une triple consécration :

  • Il a été élu au Board du Combustion Institute et fait ainsi partie des deux seuls français siégeant au conseil de direction de l’illustre société savante.
  • Il a donné la prestigieuse Hottel Conference, conférence plénière introductive du symposium.
  • il a aussi reçu l’une des quatre médailles d’or du Combustion Institute, la médaille Zeldovich, attribuée pour des contributions à la théorie et aux bases fondamentales de la combustion.

C’est la troisième fois qu’un français obtient la plus haute distinction du Combustion Institute, après Paul Clavin, en 2014, et Sébastien Candel en 2010.

Lire la suite