Partenaires

CNRS INPT UPS



Rechercher

Sur ce site


Accueil > Groupes de Recherche > Particules, Sprays et Combustion > Transferts et réactions dans les écoulements dispersés turbulents > Développement d’une méthode de Boltzmann sur réseau pour la résolution de l’équation cinétique décrivant l’interaction de particules inertielles avec une couche limite turbulente

Développement d’une méthode de Boltzmann sur réseau pour la résolution de l’équation cinétique décrivant l’interaction de particules inertielles avec une couche limite turbulente

22 mars 2015

Le phénomène de déposition de particules est piloté par la façon dont les particules interagissent avec la couche limite turbulente. Les cas limites de particules très inertielles, qui traversent complètement la couche limite, et très légères, qui se comportent comme des traceurs, sont bien compris. En revanche, dans la plupart des applications pratiques l’inertie des particules font qu’elles se trouvent entre ces deux cas asymptotiques. Au cours de la thèse de S. Aguinaga (2009) un modèle, basée sur une approche de type PDF, a été proposé. La résolution s’est révélée particulièrement compliquée à cause, principalement, des variations rapides de la turbulence qui se répercutent sur les particules. Elles sont alors hors équilibre du point de vu statistique. Ce type de problématique se retrouvant en physique, et particulièrement en microfluidique, le groupe PSC s’est rapproché du Laboratoire Plasma et Conversion d’Energie (LAPLACE) de Toulouse. Une méthode de Boltzmann sur réseau a été développé afin de résoudre l’équation de type PDF. Cette approche s’est montrée particulièrement efficace pour le cas de la déposition de particules transportée par une turbulence homogène isotrope (Diounou et al. 2011). Cette collaboration s’est traduite par le lancement de l’ANR Internationale DEPART, démarrée en Mars 2013, qui associe l’IMFT, LAPLACE et le Professeur Sofonea du Center for Fundamental and Advanced Technical Research, Romanian Academy.