Partenaires

CNRS INPT UPS



Rechercher

Sur ce site


Accueil > Evénements Scientifiques > Soutenances de Thèses et HDR > Thèses et HDR 2020 > Thèse E. Ablonet - 24 Février

Thèse E. Ablonet - 24 Février

19 mars

Étude expérimentale de la solidification d’une goutte d’eau

Soutenance de thèse Emeryk Ablonet

Lundi 24 Février à 14 h 00 - Amphithéâtre Nougaro

Résumé :

La compréhension et la prévision des phénomènes de givrage sont un enjeu majeur de l’industrie. En cas de conditions givrantes favorables, avant d’avoir l’autorisation de décoller les avions doivent passer par une étape de dégivrage. Ce dégivrage se fait par pulvérisation d’un liquide contenant du glycol. Cette obligation entraine un coût financier pour les compagnies aériennes, des délais pour les passagers et un impact environnemental. C’est pourquoi l’industrie aéronautique innove dans la création de nouvelles surfaces (peinture, micro-structuration de surface) et aussi dans l’utilisation de nouvelles techniques de dégivrage.
Cette thèse s’inscrit dans le programme anr ICEWET (projet national dont cinq partenaires font partis, quatre laboratoires de recherche itodys, msc, lmfa et imft et un industriel airbus). Ce projet vise à mieux comprendre les problématiques de givrage au sol en tenant compte des conditions environnementales et des conditions de mouillage. L’originalité de ce projet est de s’intéresser au givrage au travers de la problématique de la surface. Ainsi les différents partenaires s’intéressent à l’étude de nouvelles techniques de dégivrage (ondes acoustiques de surface), au développement de nouvelles surfaces et à la caractérisation du rôle de la ligne de contact et de l’environnement sur le givrage.
En particulier à l’imft on cherche à améliorer la compréhension du givrage sur des systèmes réalistes à l’aide d’études numériques et expérimentales. Ces études couplées visent à améliorer la modélisation et donc la prédiction du givrage.
Cette thèse expérimentale a pour but de faire une étude paramétrique des phénomènes influents sur le givrage. L’étude paramétrique permet de déterminer l’importance sur le givrage de divers paramètres physique tels que la température de l’environnement, la surface de contact, le rôle de l’humidité de l’air ou encore les conditions de mouillage.
Les expériences sont menées dans une enceinte climatique permettant de réguler la température et l’humidité à pression ambiante. Le principe est alors d’observer le givrage au travers d’une goutte d’eau d’une dizaine de microlitres posée sur un substrat dont on peut contrôler la température. Différents substrats modèles sont utilisés afin de faire varier les conditions de mouillage, ainsi que des surfaces aéronautiques réelles avec la possibilité d’incliner le substrat.
L’observation se fait à l’aide d’une caméra ce qui permet de quantifier la cinétique du gi- vrage. Les différents facteurs pouvant influencer le givrage d’une goutte sont alors isolés un à un pour déterminer leurs importances. On montrera ainsi que la solidification est un phénomène relativement reproductible qui dépend de l’humidité relative de l’air. En fin de solidification une pointe se forme. On montrera que plus l’humidité relative est importante plus l’angle de la pointe est important. On proposera également un modèle 2D de dilatation afin de mieux prédire la forme de la goutte au cours de la solidification.
On montrera que solidification de petites gouttes sur un substrat incliné n’est que peu influencée par l’inclinaison. On retrouvera des cinétiques comparables dans les cas inclinés et horizontaux. De même l’angle formé par la pointe est comparable dans ces deux situations.
On fera aussi les mêmes observations pour des gouttes non axisymétriques et formant une ligne de contact complexe avec le substrat.

Abstract :

The knowledge of freezing and its prediction are a major industrial challenge. In atmospheric freezing conditions, planes have to be deiced before take-off. Deicing consists on applying a fluid containing glycol on all the plane. This mandatory step leads to delay for passengers, financial cost for airlines and have an environmental impact. That is why aeronautical industry invests and innovates in new surfaces (such as painting, or surface micro-structuration) and in de-icing techniques.
This thesis makes part of the ICEWET anr program (five partners are in this project, four are French laboratories itodys, msc, lmfa and imft and one is an industrial airbus). The aim of this project is to better understanding ground freezing and the influence of wetting properties and of the ambient on it. The originality of this project is to treat the freezing through the surface condition. So, the different partners study surface method to de-ice (acoustic surface waves), elaborate new ice-phobic surfaces and try to understand the importance of surface on freezing.
Numerical studies coupled with experimental studies are performed at imft to understand and propose an improvement in icing knowledge for realistic icing condition.
In this experimental thesis we mainly focus on a parametric study of parameters which could have an impact on the freezing. This study permits to determine which parameter is relevant on icing among ambient temperature, surface temperature, ambient humidity or wetting conditions. Experiments are made in a climatic chamber to regulate air temperature and humidity at atmospheric pressure. The objective is then to observe the icing through a water drop around ten microliters lying on a substrate at controlled temperature. Different substrates are used to
change wetting condition as well as aeronautical surfaces with the possibility to inclined it.
The image analysis thanks to cameras allows to quantify the icing dynamic. The study of the dynamic for each parameter lead us to provide the relevance of each one on freezing. So, we will show that the solidification is a relatively repeatable phenomenon which is strongly dependent on the air humidity. At the end of the solidification a tip is formed. We will have a look on the influence of humidity on the angle formed by this tip and explain why it increase with relative humidity. A 2D model for dilatation will also be presented to better predicted the final shape of the freezing drop.
We will show that the substrate’s inclination has little or no effect on the solidification and tip formed. Kinetic are quite similar in both inclined and horizontal case.
We will also perform experiments on non-symmetrical drops and which have a complex contact line with the substrate. Same observations will be done than for inclined solidification.

JURY :

  • M. Christophe JOSSERAND, Rapporteur
  • M. Philippe BRUNET, Rapporteur
  • M. Philippe TORDJEMAN, Examinateur
  • M. Thomas SéON, Examinateur
  • M. Pierre COLINET, Examinateur
  • Mme Claire LAURENT, Examinatrice
  • M. Dominique LEGENDRE, Directeur de thèse
  • M. Julien SEBILLEAU, Co-directeur de thèse

Dans la même rubrique :