Partenaires

CNRS INPT UPS



Rechercher

Sur ce site


Accueil > Evénements Scientifiques > Conférences et Séminaires > Conférences et séminaires 2012 > Séminaire de Sébastien PROTHIN 10 mai

Séminaire de Sébastien PROTHIN 10 mai

23 avril 2012


Interaction Tourbillon/Couche limite : application au contrôle d’écoulement


Sébastien PROTHIN
- post-doctorant à l’ISAE, Toulouse

Jeudi 10 mai 10H30, amphithéâtre Nougaro

Resumé :

L’objectif de cette étude est d’analyser expérimentalement l’interaction entre un tourbillon longitudinal isolé et une couche limite se développant sur un profil portant bidimensionnel. Le travail a été réalisé en tunnel hydrodynamique à Reynolds 5 105, le tourbillon est généré en amont par une aile elliptique. Les campagnes de mesures ont été réalisées par LDV et PIV en ce qui concerne le champ de vitesse et par balance hydrodynamique en ce qui concerne les efforts globaux.
Ce type de configuration peut être retrouvé dans les applications de contrôle d’écoulement (générateurs de vortex) ou en hydrodynamique navale, dans les interactions « tourbillon d’ogive / safran de gouvernail ».
L’originalité de la configuration étudiée réside dans le fait que le vortex est généré hors couche limite, contrairement à la configuration classique du contrôle d’écoulement en aérodynamique, où le vortex est généré à une distance de la paroi de l’ordre de l’épaisseur de couche limite.
En dépit de ses applications industrielles très peu de données sont disponibles concernant l’impact d’un vortex longitudinal simple sur les caractéristiques locales et globales de l’écoulement. De plus, beaucoup d’applications industrielles ne permettent pas de générer un tourbillon dans la couche limite, d’où la nécessité d’étudier l’impact d’un tourbillon hors couche limite sur celle-ci.