Partenaires

CNRS INPT UPS



Rechercher

Sur ce site


Accueil > Evénements Scientifiques > Conférences et Séminaires > Conférences et séminaires 2012 > Séminaire de Laetitia MARTINE-EXTERIEUR 11 mai

Séminaire de Laetitia MARTINE-EXTERIEUR 11 mai

23 avril 2012


Rhéologie des fluides complexes : Influence des fibres sur le seuil d’écoulement
de suspensions et instabilités élastiques dans des suspensions de polymères

Laetitia MARTINE-EXTERIEUR - post-doctorante au Laboratoire du FUTUR (LOF) de Bordeaux

Vendredi 11 mai 10H30, amphithéâtre Nougaro


Resumé :


Ce séminaire s’articule autour de deux thèmes portant sur la rhéologie des fluides complexes.

Le premier thème traite de l’influence de l’ajout de fibres dans des matériaux cimentaires. Des fibres d’acier sont couramment ajoutées aux matériaux cimentaires pour améliorer leur résistance à la fissuration. Cependant, ces inclusions à la géométrie particulière modifient également les propriétés rhéologiques du matériau à l’état frais. Pour des systèmes isotropes, le seuil d’écoulement de fluides à seuil est contrôlé par un paramètre d’encombrement des fibres représentatif de la nature des interactions dominantes entre ces inclusions. Comme dans le cas d’inclusions sphériques, nous montrons qu’il existe un encombrement critique d’inclusions pour lequel un réseau percolé de contacts directs entre inclusions se forme. Au delà de cet encombrement critique, ces contacts directs dissipent une forte quantité d’énergie qui génère une augmentation du seuil des suspensions de plusieurs ordres de grandeur et réduit ainsi de manière drastique leur ouvrabilité.

Le deuxième thème concerne la caractérisation des instabilités élastiques développées dans des fluides de fracturation. Des solutions de polymères sont couramment utilisées comme fluides de fracturation dans l’industrie pétrolière pour extraire le pétrole piégé dans les canaux les plus fins. Il a récemment été montré qu’à faibles nombres de Reynolds, des instabilités élastiques 3D induites par une anisotropie des contraintes normales pouvaient se développer dans ces fluides viscoélastiques. En géométrie droite, ces instabilités élastiques sont sous critiques. Il est donc nécessaire d’introduire une perturbation mécanique finie pour les initier. Une fois initiées, elles se développent pour des écoulements aux nombres de Weissenberg supérieurs à une valeur critique. Nous nous intéressons à la caractérisation de ces instabilités générées dans des solutions de polymères en écoulement dans des systèmes microfluidiques. Nous tentons de contrôler la perturbation initiale par une géométrie de canal adaptée pour mieux comprendre son influence sur l’amplitude des instabilités élastiques.