Partenaires

CNRS INPT UPS



Rechercher

Sur ce site


Accueil > Evénements Scientifiques > Conférences et Séminaires > Conférences et séminaires 2012 > Séminaire Jean-François Parmentier

Séminaire Jean-François Parmentier

15 mars 2012


Deux problèmes, une méthode :
Modélisation et simulation des lits fluidisés denses -
Etude analytique des instabilités thermo-acoustiques dans les chambres
de combustions annulaires

Jean-François Parmentier, CERFACS

jeudi 22 mars à 16h

salle Castex 1er étage.


Resume :

Au cours de ce séminaire, je vous présenterai mon parcours dans la recherche : la modélisation et la simulation numérique des lits fluidisés denses des particules de type A, travail effectué en thèse à l’IMFT, et l’étude des instabilités azimutales thermo-acoustiques dans les chambres de combustions, effectué au CERFACS.
Ces deux thèmes seront pour moi l’occasion de mettre en valeur l’approche « académisation / validation » que j’utilise pour apporter des éléments de réponses aux problèmes issus du monde industriel.

Modélisation et simulation des lits fluidisés denses

Cette étude porte sur l’amélioration du modèle à deux fluides utilisé pour la simulation des lits fluidisés de particules du groupe A. Dans un premier temps, le phénomène microscopique (local) de drainage du film liquide apparaissant lors de la collision de deux particules
est intégré à l’échelle macroscopique (du continu).
Dans un deuxième temps l’effet du maillage sur la résolution des équations du modèle à deux fluides est étudié. En particulier les effets de sous mailles sur la trainée sont évalués (analyse apriori) puis modélisés et testés (analyse a posteriori).

Etude analytique des instabilités thermo-acoustiques dans les chambres
de combustions annulaires

Cette étude décris une méthode analytique simple permettant de prédire les modes azimutaux apparaissant dans les chambres de combustions annulaires. Cette méthode est basée sur une approche 1D à nombre de Mach nul ou N bruleurs sont connectés à une chambre de combustion annulaire. Dans un premier temps, l’application aux cas N=1, 2 et 4 bruleurs permettent d’étudier les méthodes de contrôle passifou deux types différents de bruleurs sont utilisés pour assurer la stabilité du système. Enfin, une chambre d’hélicoptère complète est étudiée (N=15). Un très bon accord est trouvé entre les prédictionsthéoriques et les résultats issus d’un solver de Helmholtz 3D (AVSP).