Partenaires

CNRS INPT UPS



Rechercher

Sur ce site


Accueil > Evénements Scientifiques > Conférences et Séminaires > Conférences et Séminaires 2013 > Prises en compte des interactions multiphasiques dans les méthodes Boltzmann sur réseau : couplage et interfaces

Prises en compte des interactions multiphasiques dans les méthodes Boltzmann sur réseau : couplage et interfaces

3 mai 2013

Prises en compte des interactions multiphasiques dans les méthodes
Boltzmann sur réseau : couplage et interfaces

mercredi 15 mai à 14h30, Amphithéâtre Nougaro
Jean-Sébastien Kroll-Rabotin, Université d’Alberta

Résumé :
Les méthodes de simulation Boltzmann sur réseau (lattice Boltzmann methods – LBM) sont multiples, et aboutissent à grand nombre de combinaisons possibles avec les modèles d’interfaces, pour simuler les écoulements et interactions multiphasiques. De plus, les contraintes inhérentes au maillage en réseau des LBM rendent d’autant plus nécessaires de représenter les frontières physique des problèmes de manière décorellée de la position des nœuds de calcul. Cependant, les LBM apportent aussi de nouvelles solutions grâce à leur représentation
la physique au travers d’échange de quantités de fluide entre nœuds
plutôt qu’avec les variables primaires usuelles que sont la vitesse et la pression dans un écoulement.

Différentes approches appliquées aux interactions solide-liquide et
liquide-liquide sont présentées (phases ponctuelles, forçages
distribués, suivi d’interface). Leur formulation pour des solveurs LBM
est abordée et comparée avec les implémentations correspondantes dans
les solveurs Navier-Stokes usuels. D’autres méthodes mettant à profit
les particularités de la LBM sont introduites et évaluées au regard
des possibilités qu’elles offrent pour modéliser et capturer la
physique des interfaces (couplage, tension de surface, rhéologie,
transferts, etc).

Dans la même rubrique :