Partenaires

CNRS INPT UPS



Rechercher

Sur ce site


Accueil > Zoom sur > Place à l’innovation en « planchant » sur la plancha nouvelle génération !

Place à l’innovation en « planchant » sur la plancha nouvelle génération !

3 septembre

Le groupe MIR (Milieux Réactifs) a récemment conclu un contrat de collaboration avec la société gerçoise C2L qui commercialise à l’exportation des planchas tout inox fonctionnant au gaz de ville ou au gaz de pétrole liquifié. Vous ne rêvez pas : il s’agit bien d’une plaque de cuisson métallique destinée à griller des aliments !

Le défi est de remplacer dans le système d’alimentation l’énergie fossile, source de pollution, par de l’hydrogène. Cette recherche intervient à un moment stratégique où la région Occitanie a lancé un plan hydrogène vert de 150 millions d’euros destiné à développer une nouvelle filière industrielle « propre ». Le groupe MIR mise en effet sur la décarbonisation grandissante pour orienter ses recherches à cours terme vers des problématiques de combustions à l’hydrogène. L’implantation prochaine d’une salle de recherche dédiée à ce gaz est même prévue à l’IMFT dans cette perspective.

Forte de l’expérience de longue date du groupe MIR en combustion, l’équipe impliquée va mettre au point un brûleur assurant un fonctionnement sécurisé, doté des mêmes qualités thermiques que celles résultant de la combustion fossile. Le lancement de la plancha à hydrogène est prévu dans les trois ans à venir.

Pour relever ce défi, Laurent Selle (CR CNRS) et Thierry Schuller (Pr. UPS) se sont entourés d’Ilyass Loukili (technicien INP) pour le support technique, de Sylvain Marragou recruté à l’automne prochain en doctorat, et de Tarik Yahou (Master 2, DET) débutant son travail de recherche en septembre. Un premier prototype de système d’alimentation a été conçu et construit par Maïko Riodel, technicien suppléant à l’IMFT. En termes scientifiques, l’équipe va devoir régler des problèmes d’allumage et d’extinction, de stabilisation de flamme, de retour de flamme et de réductions des émissions d’oxyde d’azote.

La société C2L implantée à Cologne est dirigée par trois associés Eric Cousse, Rémy Lampaert et Stéphane Lampaert, responsable aussi de la société Sisteria basée à Montauban. Les deux entreprises ont pour point commun la commercialisation du « griddle », plancha inventée par les trois associés et destinée spécifiquement au marché américain car constituée d’un alliage répondant aux exigences du dit marché.

C2L avait déjà innové en franchissant les difficiles barrières douanières et sanitaires américaines et en confiant la fabrication des planchas à un ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail), démarche favorisant le travail des personnes handicapées. L’innovation va désormais plus loin en misant sur l’énergie propre et en élargissant l’exportation au marché japonais. C2L a d’ailleurs fait l’objet récemment d’un contrat d’accompagnement du Réseau Entreprendre pour son potentiel de création d’emplois dans la région. Gageons que l’innovation par la recherche, avec la « french touch » en plus, saura ouvrir des portes prometteuses tant pour l’industriel que pour les chercheurs !

JPEG - 130.2 ko
Griddle avec son alimentation au gaz dopé en hydrogène