Partenaires

CNRS INPT UPS



Rechercher

Sur ce site


Accueil > Publications du laboratoire > Thèses et HDR > Thèses et HDR 2018 > Méthodes de pénalisation pour la simulation des interactions fluide-solide avec des réseaux variés de particules résolues

Méthodes de pénalisation pour la simulation des interactions fluide-solide avec des réseaux variés de particules résolues

18 septembre

Méthodes de pénalisation pour la simulation des interactions fluide-solide avec des réseaux variés de particules résolues

Soutenance de thèse Amine Chadil

sous réserve d’autorisation de soutenance par les rapporteurs

Mardi 30 octobre à 10 h 30 - Amphithéâtre Nougaro

Résumé :

Les simulations des écoulements diphasiques particulaires à l’échelle réelle de l’application nécessitent des modèles pour les termes non fermés des équations macroscopiques. Des simulations numériques directes de particules résolues utilisant la méthode de pénalisation visqueuse ont été réalisées afin de mesurer les interactions entre des particules de différentes formes (sphérique et ellipsoïdale) et le fluide porteur à différents régimes d’écoulement (de stokes à l’inertiel). Deux méthodes ont été développées durant cette thèse afin d’extraire les forces hydrodynamiques ainsi que les transferts de chaleur sur les frontières immergées représentant les particules. Plusieurs validations ont été conduites pour différentes configurations de particules : de la simulation d’une particule isolée à un réseau aléatoire de sphères en passant par un réseau cubique face centrée de sphères. Une corrélation du nombre de Nusselt est proposée pour un sphéroïde allongé plongé dans un écoulement uniforme.

Jury :

  • SIMONIN Olivier : rapporteur
  • ANGOT Phillipe : rapporteur
  • MASBERNAT Olivier : Examinateur
  • AZAIEZ Mejdi : directeur de thèse
  • VINCENT Stéphane : co-directeur de thèse
  • ESTIVALEZES Jean-Luc : co-directeur de thèse

Dans la même rubrique :