Partenaires

CNRS INPT UPS



Rechercher

Sur ce site


Accueil > Groupes de Recherche > Interface > Bulles, gouttes et corps mobiles

Bulles, gouttes et corps mobiles

Participants permanents :
Patricia Ern
David Fabre
Dominique Legendre
Jacques Magnaudet
Frédéric Risso
Véronique Roig

Sillage instationnaire d'un corps cylindrique en ascension : comparaison expérience - simulation numérique

Les travaux regroupés dans ce thème portent sur l’hydrodynamique locale autour d’une inclusion, éventuellement déformable et mobile, lorsque la vorticité produite à la surface du corps et l’inertie jouent des rôles déterminants. En conjuguant les compétences numériques, expérimentales et théoriques présentes dans le groupe, ces travaux ont pris pour objet un large spectre de situations qui se déclinent en fonction de la nature et de la forme des corps, mais aussi selon que les inclusions sont fixes ou libres de se mouvoir. Un effort important a été consacré à l’étude des instabilités du sillage de corps tridimensionnels fixes et à comprendre l’influence de la forme et de la nature du corps (solide ou gazeux, sphérique ou anisotrope) sur la dynamique du sillage. Lorsque le corps est libre de se mouvoir, le couplage entre ses degrés de liberté et la dynamique du sillage conduit à l’apparition de trajectoires oscillantes, périodiques ou plus complexes. Cependant, dans la plupart des situations pratiques, la présence d’une paroi, d’un cisaillement amont ou d’une autre particule conduit à une modification de la dynamique, problèmes qui ont été étudiés dans une série de travaux tant numériques qu’expérimentaux. D’autres études ont été motivées par des applications spécifiques : la flottation (capture de petites particules par des bulles) ou encore l’instabilité du mouvement à contre-courant de grandes poches de gaz confinées.